Jujitsu Imprimer

Le Ju-jitsu

Jujitsu écrit en JaponaisLe Jujitsu (Jiu-Jitsu) – ou l’Art de la Souplesse - est né à l’époque médiévale où le Japon, régi par un système féodal et comprenant de nombreux clans que commandait un Shogun (chef militaire), était constamment en guerre.

 Conçu à l’origine pour permettre au Bushi (guerrier ancêtre du Samouraï) désarmé de se défendre à mains nues face à un adversaire avec une redoutable efficacité – car souvent mortel –  le Jujitsu fut longtemps réservé et enseigné secrètement à une élite à travers plusieurs courants et différentes écoles.

A ce titre, le Judo est historiquement - et intimement - lié au Jujitsu dont il dérive directement, son fondateur, Jigaro KANO, étant lui-même issu d’une grande école de Jujitsu avant de fonder son art, qui excluait notamment les techniques les plus dangereuses en les remplaçant par des méthodes plus douces.

Art martial reposant sur un ensemble complet de techniques de combat comprenant des atémis (coups portés), des projections, des clés et des étranglements, le Jujitsu était partie intégrante du Code du Bushido – le Voie du Guerrier – qui reflétait tout à la fois un art idéal de vivre, de combattre et de mourir du Samouraï.

Se perpétuant encore de nos jours, sous une forme heureusement bien moins dangereuse, à travers l’esprit et la philosophie des principaux arts martiaux  japonais que sont le Judo, l’Aïkido, le  Karaté ou encore le Kendo, le Bushido est toujours très présent dans la société japonaise, notamment dans les relations d’affaire ou encore plus généralement dans les rapports étroits entre l’individu et le groupe auquel il appartient.

Certaines valeurs telles que la confiance, le respect ou encore l’harmonie avec ce qui (nous) entoure lui sont ainsi directement rattachées.

Aujourd’hui, le Jujitsu, puisant ses racines ancestrales dans son art originel de combat, est devenu un sport à part entière, accessible à tous, car fondé sur le contrôle de soi et de l’autre.

Il permet, par une pratique constante et évolutive, et sous un encadrement de qualité que dispense la Fédération Française de Judo et Disciplines Associées – FFJDA, de progresser dans la maîtrise physique de soi-même, tout en se maintenant dans une excellente condition.

Entraide, Prospérité, Sportivité et Convivialité :

Bienvenu à tous au Dojo de Bréval !

                                                                                                                                                                                                                                                                               Viravouth YIM